2 décembre 2022

MON ONCLE EST UNE STAR DE KPOP – Le rêve d’un homme ridicule

Woo-jin a toujours rêvé de devenir chanteur, mais la vie ne lui a pas fait de cadeaux : son frère et sa belle-sœur sont morts dans un accident de la route et son père a succombé à la tristesse… le laissant seul en charge de sa mère malade et de sa jeune nièce. Contraint d’abandonner son rêve aux profits d’un job alimentaire, Woo-jin n’est pas heureux. Mais tout change le jour où une étoile lui tombe dessus et lui promet de l’aider à rejoindre le monde dont il rêve, celui des stars de Kpop.

Fraîchement traduit d’un webtoon coréen diffusé depuis 2019 par Kakao, Mon oncle est une star de Kpop débarque enfin dans nos contrées par l’intermédiaire du français Verytoon, plateforme lancée par l’éditeur Delcourt. Sur un scénario original de Huh Wonjin, mis en dessin et colorisé par Nopni, le récit étoffé d’un nouvel épisode chaque vendredi nous met aux prises avec la vie difficile et plutôt sordide du naïf mais attachant Woo-jin.

Ce dernier rêve de devenir la nouvelle sensation de K-pop, cette forme moderne et plastique de musique pop dont les célèbres boys bands et girls bands BTS, Blackpink et autres Red Velvet et Dreamcatcher se font l’écho en Occident. Il ne se rend même pas compte de la réalité autour de lui, alors que sa mère vieillissante et dépendante et sa nièce, dont il a la charge, le voient peu à peu se nicher dans ses illusions, au détriment de son bien-être physique et mental.

Un fil rouge intéressant puisque celui-ci permet à l’auteur de confronter les fantasmes de la personne lambda sur le show business et la réalité de ce monde harassant, sans pitié et régi par le won (ou dollar)-roi. Ici, Woo-jin découvre l’écart entre ses vieux rêves d’ado et la férocité de la compétition, à travers l’intervention d’une IA expérimentale top secrète qui lui permet de devenir un humain augmenté. S’il devient techniquement une meilleure version de lui-même, le pauvre rêveur prend conscience de tous les obstacles sur sa route et le côté un peu vain de sa démarche.

C’est donc une comédie pittoresque à suivre moyennant quelques crédits (payants, bien entendu) que nous vous recommandons, et un indispensable pour qui s’intéresse de près à cette scène musicale et son envers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.