2 décembre 2022

Interview de Sébastien Célimon, organisateur du festival Wide World Webtoon !

Le Festival World Wide Webtoon qui se tiendra du 21 au 23 octobre prochains à Monteux arrive à grands pas. Et pour l’occasion nous avions interviewé  son organisateur, Sébastien Célimon qui nous révèle tous les secrets de ce beau projet.

Comment vous est venue l’idée du festival World Wide Webtoon ?
Je suis passionné de BD numérique depuis des années, j’ai beaucoup écrit, travaillé et même enseigné sur le sujet, tant chez Glénat que pour le Monde.fr ou dans diverses écoles et universités. Quand le webtoon est apparu en France, j’ai suivi avec beaucoup d’intérêt son développement et rencontré les différents acteurs qui s’y investissaient, français, coréens… Depuis plusieurs années, en parallèle de mes activités et de ma vie nouvelle en Provence, je m’interrogerais sur la manière de participer à son développement sans devoir revenir à Paris où j’avais passé 15 ans. Et je me suis dit que créer un évènement dédié, pour les professionnels comme pour le grand public, serait une bonne manière de fixer le webtoon sur la carte. Et comme je connais le territoire où je vis, je me suis rapproché de l’équipe municipale de Monteux pour leur proposer un projet de festival sur le webtoon. Et c’est là que tout a commencé !

Pourquoi le faire à Monteux ?
Parce que j’y habite et que lorsqu’on veut faire un évènement il faut toujours commencer par le lieu. C’était le plus facile, le plus évident, je connais les envies du territoire d’aller vers des secteurs numériques créatifs en devenir. Et puis entre nous, la Provence, quel merveilleux écrin pour fêter la créativité !

Pensez-vous que le webtoon soit maintenant un phénomène reconnu du grand public et des professionnels du secteur de la BD ?
Ce n’est pas une question facile… Le webtoon est adopté par la jeunesse en masse, le plus souvent dans l’ignorance des parents, et est connu même au fin fond de la Provence alors qu’il ne bénéficie pas dans les médias traditionnels d’une grande visibilité qui va cependant croissant. Le retour des festivals donne à apprécier un évident intérêt réciproque : les plateformes mettent les moyens comme à Japan Expo pour recruter et se faire connaître, c’est donc qu’il y a un phénomène à l’œuvre. Mon festival, beaucoup plus modeste, ouvre la voie à des évènements entièrement dédiés aux créations webtoon et nous verrons avec le temps sa force d’attraction. Côté professionnels, le sujet est embrassé par nombre d’éditeurs, et pas seulement de BD, et je peux dire de manière très tangible que de nombreux professionnels dans d’autres industries culturelles comme l’animation ou le jeu vidéo s’intéressent au sujet.

A votre avis, quelles sont les perspectives d’avenir pour le webtoon en France ?
Je crois qu’elles sont gigantesques, mais il serait dommage de ne se cantonner qu’à leurs versions numériques : Delcourt a déjà démontré que des webtoons transformés en livres peuvent cartonner très très fort. Les coréens nous démontrent depuis des années que les webtoons alimentent d’autres secteurs et je suis convaincu que les prochains équivalents de Marvel, de Spirou ou de One Piece apparaitront aussi en webtoon. En France, nous avons des talents incroyables en BD, mais nous pêchons sur le numérique. Il faut miser sur la création qui, grâce au webtoon, a la possibilité enfin de dépasser les frontières à des coûts incroyablement accessibles pour des producteurs. Le potentiel du webtoon est vraiment considérable mais cela demandera du temps, des investissements et des convictions fortes…

Pouvez-vous nous dévoiler un peu de ce qui se prépare pour le festival ?
Le festival est en deux temps : deux jours pro, avec plus d’une quarantaine de professionnels qui viennent discuter, échanger, questionner sur le webtoon ; et deux jours grand public, avec des auteurs qui vont faire assaut de pédagogie, des ateliers, des rencontres, des tables rondes, la participation d’écoles d’animation, de manga et d’audiovisuel afin de bien souligner que le webtoon ouvre par définition vers des déclinaisons transmédia – ce qu’ont bien compris les dirigeants de ces écoles. Je vous renvoie vers le site internet pour découvrir le programme et les auteurs présents : www.worldwidewebtoon.com

Nous sommes à une semaine de l’évènement, sentez-vous la pression monter et vous sentez-vous prêts ?
La pression c’est avant tout celle que je me mets depuis que j’ai lancé le projet et qui va et vient en fonction des aléas plus ou moins prévisibles dans l’organisation d’un festival complètement inédit. Avec l’équipe incroyable qui m’accompagne, proches, amis, auteurs, exposants, qui tous croient dans la démarche et veulent s’inscrire dans la durée sur le sujet, avec tous les soutiens que j’ai reçus réellement du monde entier, de la Corée au Canada, nous faisons tout ce qu’on peut pour que cette première édition soit réussie. Nous savons que tout ne sera pas parfait, mais n’oublions pas que c’est avant tout une aventure humaine, mue par une énergie formidable, non pas la mienne propre, mais bien celle cumulée de toutes celles et tous ceux qui suivent l’aventure et la soutienne comme ils peuvent. A eux je veux profondément dire merci. La fête sera joyeuse, et j’espère du fond du cœur que ce premier festival sera remémoré plus tard comme un temps joyeux, où les choses étaient fragiles et tout était possible. C’est enivrant et exaltant, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.