20 juillet 2024

LOOKISM – L’adaptation Netflix

Netflix continue de surfer sur les succès sud-coréens avec cette fois l’adaptation animée d’un webtoon ultra populaire : LOOKISM de Taejoon Park. Arrivé en 2014 sur Webtoon Naver il cumule depuis 8,7 milliards de vues à travers le monde. Toujours en cours de publication, la série a dépassé les 400 épisodes en décembre 2022, un chiffre impressionnant qui prouve l’engouement des lecteurs. Une aubaine pour Netflix ! Mais l’anime vaut-il le coup ? Verdict.

Le pauvre Park Hyung Seok n’a pas de chance : jugé laid et gros par ses pairs, il est harcelé au lycée et vit un véritable enfer. Un jour, sa mère surprend la brimade de trop et lui propose de changer de ville : il ira continuer ses études seul à Séoul, dans un nouveau lycée. Heureux de cette opportunité inespérée, le garçon s’endort la veille de sa rentrée… et se réveille dans le corps d’un beau gosse. Grand, musclé, tête d’ange aux grands yeux bleus, c’est l’occasion pour lui d’avoir une nouvelle vie. Mais attention, son ancien corps revient toutes les nuits !

Si le speech de LOOKISM peut faire sourire, il a l’avantage de créer une certaine tension : Park Hyung Seok va-t-il se faire surprendre en train de changer de corps ? Risque-t-il d’être la nouvelle victime de harcèlement de son nouveau lycée où les populaires ont tous les droits ?

Hélas, ces questions sont vites oubliées par le gros point faible du scénario : le poing avant la discussion. Aucun personnage n’a la fibre diplomate dans LOOKISM. C’est à qui frappera l’autre en premier. Si les scènes de harcèlement au début de l’anime pouvait déranger, lorsque le héros était dans son premier corps, elles en deviennent rapidement lassantes, même avec sa nouvelle apparence. Dans cet établissement où presque tous les élèves sont des gravures de mode ou des « thons » (le juste milieu semble avoir disparu en Corée du Sud), le moindre regard « de travers » peut finir en pugilat. La beauté avant la bonté, oui, on a compris le message, merci !

Joliment animé par le studio MIR (DOTA Dragon’s Blood), LOOKISM a un rythme soutenu qui peut plaire et une myriade de personnages tantôt drôles, tantôt grinçants, à commencer par le héros qui peut aussi bien être une ordure qu’un ange trop naïf. Mais le scénario un poil redondant pourra blaser certains spectateurs. On vous laisse seuls juges !

Retrouvez LOOKISM sur Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *