19 mai 2024

SEULE LA MORT ATTEND LA VILAINE, Enfer romantique pour Pénélope !

Avec son succès sur la plateforme delitoon, son graphisme époustouflant et son héroïne torturée, SEULE LA MORT ATTEND LA VILAINE avait tout pour que Kotoon nous le propose en version papier. Mais le voyage est-il à la hauteur de la couverture rutilante ? Verdict !

Dans la Corée du Sud actuelle, une jeune femme est devenue en une nuit accro à un jeu de drague. Après avoir fini la version normale, elle relance le jeu en mode difficile et incarne Pénélope Eckhart, la vilaine fille adoptive à problèmes d’un duc. Mais en s’endormant sur son jeu vidéo, notre héroïne ne pensait pas que sa vie changerait du tout au tout en se réveillant brusquement dans le corps de Pénélope. Bienvenue dans la partie !

La première chose qui marque chez Pénélope, outre son regard de braise parfaitement mis en scène sous la plume délicate de SUOL, c’est sa malchance. Alors que dans la version normale du jeu de drague, la vraie fille du duc Eckhart charmait tous les personnages masculins d’un seul coup d’œil, Pénélope, elle, galère à simplement dire bonjour sans se faire rembarrer. Antagoniste du jeu, Pénélope part avec un gros handicap : elle a mauvaise réputation et ses risques de mourir sont très élevés. Un mot de trop, un geste de travers et couic, bye bye la vie.

Si beaucoup d’isekai/réincarnations proposent des vilaines comme héroïnes de webtoons, peu commencent l’aventure avec aussi peu de chance que Pénélope. Véritable personnage de jeu vidéo, la belle n’a pas son mot à dire et doit se plier aux règles de ce monde virtuel. Ses actes, ses paroles sont sans cesse guidés, et même si elle voulait s’exprimer librement, elle reste muette tant que le jeu ne lui permet pas de parler. Difficile de faire la gentille dans de telles circonstances ! On a donc une héroïne, sinon badass, au moins monstrueusement forte, qui doit rapidement apprendre à encaisser les coups et les injures sans broncher, sans cesse poussée vers le game over par les autres personnages.

Avec ses merveilleuses planches fourmillant de détails et d’effets gracieux (fleurs entourant Pénélope, les plis élégants des vêtements…) et son récit haletant, SEULE LA MORT ATTEND LA VILAINE est un titre qui plaira aux plus exigeants du genre. Impossible de ne pas succomber au charme de cette vilaine malchanceuse qui a plus d’un tour dans son sac à main !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *