29 février 2024

Une école de Manga Toulousaine, L’EIMA !

Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur une école de BD, et plus précisément, une école de Manga mais aussi d’animation. Vous voyez de qui nous parlons ? Mmmmh… un coup d’oeil au titre de l’article, Bingo ! Oui, il s’agit bien de l’EIMA, l’Ecole Internationale de Manga et d’Animation.
Remontons aux sources de cette histoire.

Origines de l’EIMA

En 2012, Claire Pélier monte à Toulouse l’école Gakuen Toulouse Manga, destinée aux jeunes de dix ans et plus qui veulent apprendre le manga en loisirs. Mais Claire Pélier voit rapidement plus loin et veut franchir le cap avec une école permettant la professionnalisation de ses élèves.
C’est une nouvelle aventure qui permet, en 2016, la naissance de l’EIMA.

des locaux conviviaux et une décoration axée manga, forcément !

Claire Pélier a fondé cette école et développé son cursus avec Chiharu Nakashima, qui a déjà travaillé dans l’enseignement du manga à l’université de Kobe au Japon.
Alors si apprendre le manga vous intéresse, ne prévoyez pas forcément un billet d’avion pour Tokyo, vous pouvez juste commencer par un billet de train pour Toulouse ! Bien sûr, vous vous en doutez, débarquer au 7 Rue Bernard Bénézet et toquer à la porte de l’école ne vous garantira nullement une place…

Intégrer l’EIMA

L’admission se fait au terme d’un stage de sélection de trois jours où les candidats s’immergent dans les conditions de travail de l’école et où les enseignants vont avoir la dure tâche de choisir les futurs élèves en fonction de leur potentiel et de leur motivation. Ces trois jours se déroulent sur les périodes de vacances scolaires et les résultats tombent dans les trois semaines suivant le stage.
Toutes les infos sur les stages d’admission sur le site de L’EIMA :
https://www.eima.school/en-1ere-et-2nd-annee/#

travail intensif et regards de professionnels pour aider les étudiants et étudiantes à s’améliorer

 

Une fois pris, vous commencez par trois années de tronc commun, avant de pouvoir vous spécialiser sur deux ans soit dans la filière manga, soit dans la filière illustration.
L’école est privée et chaque année a un coût, vous pourrez trouver les informations à propos des tarifs sur le site de l’école :
https://www.eima.school/tarifs/

Bien sûr, on n’a rien sans rien et une fois admis, il va falloir travailler dur pour vous faire un place dans le monde de la BD et de l’illustration.
Mais la motivation, la persévérance et la rigueur peuvent porter leurs fruits. Voici deux exemples !

Des Projets d’étudiantes de L’EIMA publiées :

Sélena Mercier et Marie Desnoyer, étudiantes à l’EIMA, ont été lauréates du concours EIMAxVEGA et vont voir leur projet, « Réseau Alexis » publié chez Véga-Dupuis !

Une planche extraite de « Réseau Alexis » de Sélena Mercier et Marie Desnoyer

Et Maru, ancienne élève de l’école, qui a découvert Webtoon Factory suite à une rencontre avec l’équipe de la plate-forme organisée par l’école. Elle leur a proposé un projet et publie maintenant son Webtoon « Space Maru » sur la Webtoon Factory !

une illustration de Maru, extraite de « Space Maru » sur la Webtoon Factory

Vous voulez en savoir plus ?

Rendez-vous sur le site de l’EIMA : https://www.eima.school/

Les réseaux sociaux de l’EIMA

Vous pouvez suivre également l’école sur ses réseaux sociaux :
Instagram : eimaschool (https://www.instagram.com/eimaschool/?hl=fr)
Facebook : EcoleInternationaleduMangaetdelAnimation (https://www.facebook.com/EcoleInternationaleduMangaetdelAnimation)
TikTok : eima_school (https://www.tiktok.com/@eima_school)
Et mieux encore, si vous êtes sur Toulouse rendez-vous aux portes ouvertes de l’EIMA !
Vous trouverez les dates sur le site de l’école :
https://www.eima.school/journees-portes-ouvertes/

David

David Neau

Scénariste pour le jeu vidéo, le cinéma et le podcast, Auteur-dessinateur de la BD numérique Zéda, Chroniqueur Web sur la BD sous toutes ses formes, Réalisateur de courts-métrages animés, Formateur à la BD numérique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *