21 février 2024

BÉATRICE – Quand la belle fuit le beau !

©Piccoma

De princesse à esclave, il n’y a qu’un pas. Du « enemies to lovers », on en a à la pelle dans le webtoon de romantasy mais avez-vous déjà eu peur pour vos héroïnes ? Vraiment peur ? Avez-vous déjà goûté au tranchant d’une lame sur une nuque délicate ? Non ? Eh bien BÉATRICE est le « ennemies to lovers » que vous attendiez ! Tragique, sanglant et intriguant, difficile de ne pas succomber au charme de cette romance.

Née esclave, Chloé apprend qu’elle est la fille illégitime du roi d’Elphasa, qui l’a mariée de force à l’un de ses ministres. Devenue « Béatrice », la jeune fille tente tant bien que mal de vivre sa vie de princesse dans un palais hostile. Hélas, l’empire ennemi de Nosteros envahit son pays et le capitaine de la chevalerie, le sanglant Alexandro Grayam lui laisse le choix : mourir ou devenir esclave. Redevenue la simple Chloé dans un pays ennemi, et oubliée de tous, la belle cache son identité et essaye de vivre sereinement, la tête attachée à ses épaules. Mais ça, c’était sans compter ses nombreuses connaissances en médecine qui l’oblige à entrer au service d’Alexandro. Pitié : que son secret ne soit jamais découvert  !

©Piccoma

À priori BÉATRICE n’a rien d’original : une princesse misérable, un ennemi beau comme un dieu qui va fondre devant ses jolis yeux et le tour est joué. Oui. Mais non. BÉATRICE déjoue tous les clichés dès les premiers chapitres : la mort plane autour de nos héros. Quand Alexandro assassine toute la famille royale, coupant des têtes à tout va, Chloé, elle, se rend vite compte que ses chances de survie sont bien minces en tant que princesse. Si la vie d’esclave ne l’effraye pas, habituée à celà depuis sa naissance, les complots politiques et la vie de cour sont un véritable enfer pour notre héroïne, bien trop candide et sincère pour se plier aux mœurs discutables de la couronne.

Notre romantasy commence donc dans un bain de sang et nos héros se « quittent » en mauvais termes. L’un promet à l’autre que la mort n’est qu’à un coup d’épée si jamais il la revoit. Chloé met donc à profit son apparence androgyne pour se faire passer pour un garçon auprès de l’ennemi. Jusqu’à tromper complètement Alexandro qui ne la reconnait pas. Leur début de relation ne naît donc pas d’un sourire, d’un regard ou d’un décolleté plongeant mais d’une entente intellectuelle. Devenue esclave au service d’Alexandro, Chloé doit sa survie à ses connaissances médicales et à sa bravoure. Il est intrigué par son esclave, cet « écureuil peureux » comme il l’appelle capable de sauver la vie de ses hommes mais apeuré dès qu’il s’approche.

Outre la romance qui prend son temps, à 36 chapitres actuels nous en sommes toujours à une entente cordiale entre nos deux protagonistes, le webtoon est très drôle. Jouant sur les attentes des personnages côtoyant Alexandro, et sur celles des lecteurs avides de scènes sexy, le titre se permet de jouer sur la sexualité du héros. Est-il attiré par les hommes, les femmes, les deux ? Entre quiproquos et malentendus, l’excellente réputation du capitaine est souvent l’objet de blagues. D’ailleurs ce dernier en profite : tant qu’on le soupçonne de préférer les hommes, on ne le force pas à épouser une oie blanche. Tout bénéf’ !

Chloé aussi est drôle, avec ses réactions enfantines, naïve qu’elle est, et ses réflexions de fille qui a déjà connu le pire, elle est un excellent mélange de douceur et d’efficacité dans son travail. C’est par son dur labeur qu’elle gagne l’admiration de son entourage. Un bon point pour Chloé qui ne se contente pas d’être une jeune demoiselle en détresse.

©Piccoma

Côté illustration, on peut dire que ce webtoon en impose dès les premières planches : chara-design élancé et élégant, décors classiques mais colorés, détails nombreux et recherchés (les tenues militaires d’Alexandro en sont un bon exemple), BÉATRICE a de quoi nous ravir l’iris. Contrairement à de nombreux webtoons qui perdent leur style graphique en cours de route, BÉATRICE reste pour le moment constant dans son dessin, un ravissement de plus !

Intriguant, drôle et diablement scénarisé entre suspense et émotions, BÉATRICE est un titre à ne pas manquer. On vous promet des héros hauts en couleurs et surtout de belles heures de lecture ! Vous nous en direz des nouvelles.

Retrouvez BÉATRICE tous les dimanches sur Piccoma.

Et pour toujours plus de suspense pourquoi ne pas se laisser tenter par OMNISCIENT READER’S VIEWPOINT ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *