19 mai 2024

Interview : Kochei, créateur de GRADALIS

Webtooniste de la série épique GRADALIS avec 2 saisons et plus d’une centaine d’épisodes, Kochei est connu pour sa réécriture de la quête du Grâal publié chez Webtoon.

@Kochei

Peux-tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis l’auteur de Gradalis sur Webtoon France, j’aime les mythes et légendes, l’histoire, les persos misérables. J’ai une fixette sur les différences culturelles et la dynamique entre les persos de fiction. Et tout mon taf est profondément marqué par la présence de persos LGBT+.

Pourquoi t’es-tu lancé dans le webtoon plutôt qu’un autre média ?

En fait, je ne connaissais que très peu le médium, et je m’y suis lancé par complète opportunité. Webtoon France cherchait des auteurs et j’ai proposé mon projet. L’inexpérience dans le milieu et ma précarité à ce moment-là ont fait que je me suis tourné vers quelque chose qui me semblait plus ouvert et accessible que les maisons d’édition traditionnelles.

Gradalis @Kochei

Comment as-tu eu l’idée de GRADALIS ? Une passion pour les chevaliers de la Table ronde ? D’où vient ton inspiration ?

A la base je suis quelqu’un qui a un intérêt pour les mythologies et le folklore, je trouve ça fascinant. La mythologie arthurienne en fait partie, même si encore maintenant je ne me considère pas comme un érudit sur le sujet. J’ai eu l’idée de GRADALIS en cherchant quel thème je pourrais aborder pour mon webtoon, et ça s’est naturellement tourné vers les mythes en général. J’avais songé à faire quelque chose avec les mythes grecs, mais il y a un peu saturation à ce propos, donc la légende arthurienne a été le second choix. Ce qui était une appréciation de surface a fini par être une réelle passion, plus je me renseignais sur le sujet et plus j’étais attiré par les persos dépeints, par les situations et leurs complexités. Donc je dirais que clairement mon inspiration vient du traitement de la légende par Chrétien de Troyes ou de Malory, ainsi que de plusieurs relectures plus récentes, dont Idylls of the Queen de Phillys Ann Karr que je viens de finir de dévorer.

Gradalis @Kochei

Tu termines tes épisodes avec des anecdotes et informations sur la période, les régions… fais-tu beaucoup de recherches en amont ?

En fait, ce sont des anecdotes sur le lore de GRADALIS, spécifiquement. GRADALIS est fait de telle façon que son univers est parallèle au nôtre, ce n’est pas notre Bretagne ou notre Histoire. Donc les anecdotes en fin d’épisodes sont finalement le résultat de mes recherches en effet, mais surtout de ce que j’ai trouvé intéressant de réutiliser dans cet univers (et donc ne vous fiez pas à ces informations, rien n’est fiable là-dedans). Je fais beaucoup de recherches en effet parce que je trouve ça fascinant, et j’ai tenté d’utiliser les racines celtes des légendes arthuriennes pour ajouter à ce lore, ainsi que les spécificités britanniques propres aux lieux. Donc je mélange tout ça et ça donne GRADALIS (par exemple dans un trivia, je parle d’une espèce de « zodiaque » lié aux 4 grandes fêtes celtiques, c’est-à-dire que les gens qui sont nés après une de ces fêtes auraient des caractéristiques précises. C’est complètement inventé, ça, ça n’existe pas).

Ton histoire est totalement revisitée, surtout au niveau des personnages, comment choisis-tu de faire de tel personnage ce qu’il est dans ton webtoon ? Pourquoi avoir fait ce choix de diversifier les genres ?

Je n’ai pas vraiment de formule pour choisir l’identité des personnages, Gawain a bien failli être un homme au début, mais j’ai fini par préférer que ça soit une femme par exemple. Je crois simplement que j’aime avoir de la diversité dans mes personnages, et peut-être de manière un peu moins subtile que ça ne peut l’être dans les textes originaux (et oui, la légende arthurienne est plus diverse que ce à quoi on peut s’attendre et a ses aspects queer !). La représentation de diverses identités en général est quelque chose qui me tient sincèrement à cœur.

Gradalis @Kochei

As-tu un process de travail pour GRADALIS ? Au niveau conception de l’histoire et des chapitres ? Tes paysages sont magnifiques et sur certaines vues, on a l’impression d’un mélange de photos et illustrations, comment procèdes-tu. (Je pense notamment au mont Tombe.)

J’ai un fil rouge pour le scénario, qui va se découper en différents arcs, et je favorise les scènes qui mettent en avant le développement des personnages et leurs relations, ce qui est primordial pour moi. Le scénario va aborder une version des mythes arthuriens, mais c’est un point de départ plus que quelque chose auquel je m’accroche absolument (par exemple, le géant du mont Tombe est bien un mythe arthurien, mais il n’y a qu’un seul géant, seuls Arthur Bédivère et Kay vont l’affronter, et c’est pour des raisons bien différentes également.) Pour les épisodes en eux-mêmes, ça va passer par le script (j’écris les dialogues et je décris les scènes), puis le storyboard, puis les cases à proprement parler. Pour les décors, ça varie entre des photomontages en effet, et des décors 3D, que je retouche dans tous les cas. Par exemple, je suis allé sur place au Mont-Saint-Michel pour prendre des photos pour l’arc du mont Tombe !

Gradalis @Kochei

Gradalis @Kochei

Tu as des épisodes en musique, et même une partie animée. Tu peux nous parler un peu de ce process avec les personnes qui t’accompagnent.

La partie animée a été faite par mes soins, même si j’ai eu des retours très importants de la part d’une amie (Marion si tu passes par là, bisou). J’avais juste une chanson en tête et ce passage assez important de l’intrigue, et je me suis simplement dit que ça rendrait bien. Pour les épisodes en musique, c’est en collaboration avec Aloïs Durupt, aussi appelé Crash, qui s’occupe de mettre en musique ce que j’essaie d’expliquer avec mes mots de profane. Je suis très sensible à la musique donc pour moi c’était une évidence d’en ajouter pour certains épisodes, vu que c’est possible avec Webtoon. C’est un gros plus de la plateforme, et utilisé avec parcimonie, ça a toujours son petit effet.

 Si tu étais un des personnages de GRADALIS, qui serais-tu ?

Je serai sans doute Kay, à vous d’imaginer pour quelles raisons.

Aurais-tu une petite anecdote autour de GRADALIS ?

Comme GRADALIS est littéralement le premier Webtoon que je fais, je ne me suis pas rendu compte de la longueur des épisodes, donc au début j’avais dans l’idée que ça prendrait moins de 100 épisodes. J’ai dû me rendre à l’évidence qu’il fallait doubler le chiffre lorsque des événements qui étaient censés se passer à l’épisode 12 sont arrivés à l’épisode 22. Aussi, beaucoup de décisions de design d’objets surtout ont été faites au dernier moment dans la panique, notamment le design d’Excalibur.

Gradalis @Kochei

As-tu d’autres projets en tête ?

J’ai des projets futurs, qui sont dans le domaine des mythes ou non d’ailleurs, d’autres projets qui pourraient aussi se rattacher à l’univers de GRADALIS (comme des spin-offs par exemple). Dans d’autres genres, il y aurait un thriller potentiellement, mais je préfère ne pas trop en parler pour l’instant. Tout ce que je peux garantir c’est d’être tout aussi focus sur les personnages et leurs dynamiques dans les projets à venir !

Gradalis @Kochei

Retrouvez, GRADALIS sur Webtoon.

Vous pouvez suivre l’auteur sur ses réseaux sociaux : Kochei

Retrouvez notre article sur GRADALIS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *