23 juin 2024

LE RETOUR DU CLAN HWASAN – Réincarnation et arts martiaux

Le retour du clan Hwasan, c’est le meilleur de deux mondes : arts martiaux et conflits de clans épiques d’une part, et réincarnation d’autre part. Un cocktail d’action et d’humour qui paraîtra aussi au format papier en 2024.

À l’issue d’une guerre opposant la Chine à un culte démoniaque, Cheong Myeong, issu du prestigieux clan Hwasan et troisième meilleur épéiste du pays, bat le général ennemi Cheonma. La guerre a cependant décimé les hommes envoyés par les divers clans. Cheong Myeong lui-même décède de ses blessures. Il a toujours été indiscipliné et égoïste mais, choqué par le massacre de ses camarades, sa dernière pensée est pour son clan.

Le maître épéiste Cheong Myeong - Le retour du clan Hwasan

Le retour du clan Hwasan @WEBTOON

Cheonma - Le retour du clan Hwasan

@ WEBTOON

Surprise ! Cheong Myeong se réincarne … cent ans plus tard. Désormais un jeune garçon, l’ancien héros apprend que Hwasan est au bord de l’extinction. Plus de puissance, ni de talent ou d’argent… Qu’importe. Le maître épéiste compte bien faire retrouver à Hwasan sa gloire passée!

Cheong Myeong réincarné - Le retour du clan Hwasan

Le retour du clan Hwasan @WEBTOON

Le clan en ruine - Le retour du clan Hwasan

@WEBTOON

Le retour du clan Hwasan (Return of the Mount Hua Sect) est une adaptation du light novel, ou roman en ligne, du coréen BIGA. Produit par le studio LICO, c’est un titre majeur de WEBTOON. Un partenariat avec Michel Lafont prévoit la parution de volumes reliés en 2024 et confirme sa popularité.  

Notre avis sur Le retour du clan Hwasan

On retrouve avec plaisir ici les bases du webtoon ou du manga d’action : un héros avec un objectif, un parcours initiatique, une montée en puissance et des combats. Bien que l’histoire soit située en Chine, elle est écrite par un coréen. Elle relève donc du murim, un univers de fiction centré sur les arts martiaux, dont Le retour du clan Hwasan exécute les codes – rivalités, combats, tournois – avec brio. Les combats sont aussi fluides, et les adversaires de plus en plus puissants.

Un combat - Le retour du clan Hwasan

Le retour du clan Hwasan @ WEBTOON

Dans les webtoons, qui dit « réincarnation » dit souvent isekai. Ici pourtant, c’est bien dans son monde que Cheong Myeong se réveille. Ses connaissances restent utiles et il progresse rapidement côté force physique, même s’il lui faudra du temps pour retrouver son niveau réel. Le vrai défi de l’épéiste?  Accomplir ce qu’il n’a pas pu dans sa vie précédente : servir plus sincèrement son clan, et devenir un mentor digne de ce nom. Son parcours est donc plus moral que physique.

Ascète - Le retour du clan Hwasan

Le retour du clan Hwasan @ WEBTOON

Il reste difficile : ramené au niveau d’apprenti, il est forcé pour aider son clan de déployer des trésors de diplomatie … ou de fourberie. Et c’est là une des plus grandes forces du titre : l’humour ! Malgré ses nobles intentions, Cheong Myeong est insolent, violent, cupide, à mille lieux de l’austérité que prône son clan. Il n’hésite pas à bafouer l’honneur pour obtenir ce qu’il veut – pardon, pour le bien de son clan. Oui, oui, il doit parfois se forcer un peu… Peu conventionnel et très drôle, ce héros sort du lot.

Héros Violent - Le retour du clan Hwasan

Le retour du clan Hwasan @ WEBTOON

Héros cupide - Le retour du clan Hwasan

@ WEBTOON


L’essentiel reste qu’il se bat pour les siens. Perte des techniques du clan, complots, rivalités,
et possible retour du culte démoniaque : les difficultés abondent et enrichissent l’intrigue. Ce webtoon est donc une histoire de communauté et de transmission. Camaraderie et surpassement de soi sont les mots d’ordre. On se retrouve à encourager les  personnages secondaires et le clan tout autant que le héros.

Apprentis - Le retour du clan Hwasan

@ WEBTOON

Un univers solide, un dessin de qualité et des personnages bien distincts complètent ce titre phare de WEBTOON. On regrettera juste le manque de personnages féminins.

Découvrez Le retour du clan Hwasan sur WEBTOON.

Vous voulez en savoir plus sur le murim? On vous en dit plus ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *